Le mot Kata, traduit littéralement, signifie forme.

En karaté, on le traduit par forme fondamentale ou conventionnelle.

Il est primordial de ne jamais oublier qu’un Kata n’est pas un simple exercice de style. Il représente un combat dans ce qu’il y a de plus pur et de plus extrême et à ce titre, il possède, comme ce dernier, un rythme propre. Ce n’est ni une course de vitesse ni un travail en lenteur.

L’expression « VIVRE SON KATA » traduit mieux que toute autre cette capacité que doit posséder l’élève, de contrôler tous les paramètres de son exécution, de telle sorte que les gens ressentent cette impression de combat au travers de la démonstration qui lui est faite.

L’intérêt pédagogique d’un kata de base réside dans la découverte et la maîtrise au niveau technique des déplacements et des postures de base.

De plus, lors de l’exécution d’un kata de base ainsi que lors de l’exécution des katas supérieurs, l’accent sera mit sur :

  • la présentation
  • le cérémonial et l’étiquette
  • la fluidité
  • le rythme
  • le regard
  • la stabilité
  • la coordination
  • les déplacements
  • la respiration et le Kiaï
  • la précision
  • le respect des techniques et du diagramme original du Kata
  • la puissance
  • la vitesse
  • la détermination
  • le timing

Les mouvements exécutés dans les katas seuls peuvent ensuite être mis en application avec un partenaire.

Ces exercices sont appelés bunkaï.

Kata de base     

 Kata avancé    

 Kata supérieur   

Kata des    origines   

Taikyoku Shodan
Taykyoku Nidan
Taykyoku Sandan
Heian Shodan
Heian Nidan
Heian Sandan
Heian Yondan
Heian Godan
Bassai Dai
Bassai Sho
Kanku Dai
Kanku Sho
Tekki Shodan
Tekki Nidan
Tekki San
Chinte
Empi
Gankaku
Gojushiho Dai
Gojushiho Sho
Hangetsu
Jiin
Jion
Jitte
Meikyo
Nijushiho
Sochin
Unsu
Wankan
Ten-no-kata
Sanchin
Tensho
Happo